DEUTSCH |  ENGLISH |  FRANÇAIS |

Les points communs des cultures

SECTION:

Bilinguime et plurilinguisme

Responsable de la section/S'inscrire pour une communication auprès de:
Email: Swantje Ehlers (Gießen)

La promotion du plurilinguisme et les tâches qui en découlent dans la vie au milieu de deux cultures font actuellement partie des sujets de politique linguistique et de l'enseignement. Le débat public qui détermine le discours des experts cache cependant des divergences fondamentales pour ce qui est des contextes et des objectifs à qui l'étiquette de plurilinguisme sert de paravent. D'un côté, il y a la promotion du plurilinguisme à l'intérieur de l'UE et, de l'autre, il y a à faire face au bilinguisme social provenant des migrations. Dans le contexte européen, il existe toute une série de projets visant à développer et promouvoir le plurilinguisme. Mais il s'agit là de l'enseignement des langues vivantes. Or, la situation des minorités linguistiques dans une société est tout autre et demande des mesures touchant l'organisation scolaire et la politique de l'enseignement. Beaucoup de facteurs dominent la coexistence de plusieurs groupes linguistiques à l'intérieur d'une communauté linguistique, ainsi la domination et le prestige social entre ces groupes. La stabilité de la situation du bilinguisme à l'intérieur d'une société dépend, entre autres, d'une différenciation fonctionnelle des langues acceptée sur le plan social, dans le sens d'une diglossie (Fishman 1987). Un autre facteur qui permet la survie des langues est l'acquisition de la littéralité chez les groupes autochtones et allochtones. Dans ce contexte, une série de tâches se présentent aussi bien à la recherche qu'à la politique linguistique et d'enseignement actuelle. La section pourrait se structurer de la manière suivante d'après les domaines de recherches et de tàches sur le sujet bilinguisme/plurilinguisme et surtour les minorités linguistiques:

  1. La situation de la recherche internationale sur l'acquisition des langues chez les enfants et les jeunes en milieu bilingue. Il faudra tenir compte de différentes situations d'acquisition des langues .
  2. Les modèles existants dans les diverses sociétés et cultures pour ce qui est de l'éducation bilingue ou plurilingue.De cette rubrique font partie la promotion du plurilinguisme dans le contexte européen avec l'impact sur les organisations scolaires comme l'enseignement en deux langues et les écoles européennes mais aussi la situation des minorités lingustiques à l'intérieur de la société.
  3. Les rapports de l'expression orale et écrite par rapport aux situations bilingues ou plurilingues.
  4. Les structures du discours dont l'acquisition serait souhaitable dans le contexte scolaire pour assurer la participation des minorités linguistiques à la communication durant les cours normaux rendent indispensable l'intégration des structures du discours culturel de la famille dans l'entourage scolaire.
  5. L'aspect de la politique de l'_ducation ppour ce qui est de la dissémination et du développement futur du bilinguisme et du plurilinguisme.
  6. Les modèles d'organisation scolaire actuels comparés sur le plan international.
  7. La situation de la recherche scolaire ou encore du bilinguismeen tant qu'objet de l'établissement d'un profil scolaire et du développement des institutions enseignantes.
  8. La situation actuelle de la recherche sur le bilinguisme, en particulier les rapports de la première et de la seconde langue au moment de l'acquisition de la seconde langue et dans des situations d'apprentissage ciblées.
  9. Les phénomènes de contact linguistique (mélange des langues, changement de langues, fusion des langues).
  10. L'acquisition d'une bilittéralité fonctionnelle en vue du plurilinguisme et de l'existence de plusieurs langues et cultures/ coordination des processus d'acquissition des langues (L1 + L2).
  11. Les contacts linguistiques - l'expression orale et l'attitude face à la culture environnante et à la culture d'origine. La question est de savoir dans quelle mesure l'orientation culturelle des enfants, des jeunes et des adultes influence de façon positive et négative les contacts linguistiques et, par là, le développement de `expression orale dans la seconde langue.

LES POINTS COMMUNS DES CULTURES